De nombreuses pierres et bornes jalonnent le ban communal, la forêt de la Hardt et les parcelles privées à Blodelsheim

Elles sont les témoins d'anciens gouverneurs en Haute-Alsace, tels les Habsbourg, rois de France, Truchsess von Rheinfelden, Ville de Neuenburg, l'abbaye de Masevaux entre autres...

Ci-contre et ci-dessous, deux bornes aux armoiries inconnues.
Quelqu'un saurait-il nous dire de quel possesseur de bien il s'agit ?

Les Truchsess von Rheinfelden dont fit partie l'abbaye de Masevaux possédèrent des terres à Blodelsheim et à Rumersheim-le-Haut au XVIIIe siècle.

Bancs-reposoirs de l'Impératrice Eugénie

Ils sont dus à l'initiative d'un préfet du Bas-Rhin qui concrétisa un vœu de l'Impératrice Eugénie de Montijo en 1853, lors du premier anniversaire de son mariage avec l'empereur Napoléon III. Les frais d'achat et de taille des pierres sont pris en charge par le département. C'était un moyen fort habile pour inciter les communes peu enthousiastes après la grave crise économique, surtout alimentaire que connut l'Alsace de 1846 à 1848.

Ces monuments commémoratifs furent construits le long des chemins et routes en Alsace en 1854. Ils furent dégradés par les intempéries, mais aussi par l'ingratitude des hommes... où les chantiers tel que celui du Canal d'Alsace !

Aujourd'hui, à l'image de ces bancs de l'impératrice, nombre de ces pierres d'abornement ont disparues...

Mis en forme par Patrick Decker, mars 2021.