Images pieuses, votives et mortuaires

Au XIXe et XXe siècles ((où l'Alsace fut allemande de 1871 à 1918) les images pieuses et votives furent nombreuses.
Elles furent données aux enfants pour la Première communion, puis aux adolescents pour la communion solennelle ou confirmation, voire distribuées par les familles ou voisinages lors des célébrations diverses ou décès d'un être cher.

Voici certaines d'entre elles issues d'une riche collection des archives de Émile Decker, feu historien local.

Image pieuse donnée à Victor Decker alors âgé de 7 ans par le curé Kauss, peut-être pour la Première communion ? Le texte est en allemand car l'Alsace fut allemande à cette époque-là.

Communion de Marcel Sauter

à Gimont en 1940.

Priesterweihe ou première messe célébrée par Jean Stahl à Blodelsheim en 1935.

Premières messes célébrées par le père Julien Sauter en 1941 et le père Pius Winckler à Blodelsheim en 1950.

Images votives dédiées à saint François. Jadis il exista à Blodelsheim un groupe de prières à l'intention de ce saint.

Images votives à l'intention de Ste Thérèse, Ste Rita de Casia et envers le Crucifix.

Quand les pèlerins allèrent en pèlerinage il ne fut pas rare qu'ils ramenèrent une image votive ainsi de Mariastein en Suisse ou de Weiler près de Wissenbourg, voire même de Saint-Dié, entre bien d'autres sites, tels Notre-Dame de Thierenbach, ou des Trois-Épis ou de la Thierhurst.

Cette image pieuse éditée à Bruges ci-contre est pour le moins étonnante !

Elle représente Notre-Dame du Rosaire remettant le Rosaire à St Dominique ; en dessous, pour montrer l’importance du chapelet, on a mis deux Dominicaines qui récitent le chapelet. Les anges portent des chapelets confectionnés avec des roses. Au Moyen Âge, on mettant sur la tête des statues de la Vierge Marie, une couronne de roses (D’où vient le mot « rosaire »), ayant aussi la forme d’un petit chapeau (D’où vient le mot « chapelet »). Par la suite, on a remplacé ces couronnes de roses naturelles par des prières, la récitation des « Ave Maria ». De là, sont nés les 2 noms de chapelet et rosaire. Cette image ornée de cette belle lithographie en couleurs a été éditée à Bruges, par la Maison très connue Van de Vyvere-Petyt. Le mot devant est « Steendruk » , ce qui signifie lithographie.

Image pieuse insolite dans les archives de Émile Decker †.

Images pieuses ou votives les plus pertinentes parmi tant d'autres des archives de Émile Decker.

C-dessous des plaquettes souvenirs de N-D. de Thierenbach et de N-D. des Trois-Épis des années 1950.

Mise en forme par Patrick Decker, mars 2021.

Images mortuaires de 1918 à 1970 ~

En Alsace, lors de décès, les familles proposèrent une image mortuaire du défunt en signe de souvenir mais aussi en incitant les paroissiens à prier pour l'âme de la personne disparue.

Cette jeune fille fut emportée par la Grippe espagnole.

Émile Decker a dans ses archives de nombreuses images mortuaires de ce type.

Pour ceux qui veulent en savoir plus, ou qui sont à la recherche d'une image mortuaire d'une personne donnée, peut-être se trouve-t-elle dans les archives de Émile Decker ? Merci de prendre contact avec nous.

Patrick Decker, Blodelsheim,octobre 2021.