Les conscrits : une vraie tradition Blodelsheimoise !

En France, le recrutement des soldats se fait par tirage au sort à partir de 1818, et le résultat décide du devenir des jeunes hommes sur plusieurs années. L’Alsace fortement attachée à ses traditions a su maintenir cette coutume conscriptionnelle qui donne lieu à tout un folklore dépassant largement un système de recrutement militaire pour s’inscrire dans le civil. Les fêtes se déroulent selon des rites préétablis qui se développent dès la moitié du XIXe siècle. Ces festivités liées à la conscription finissent par s’intégrer au cycle annuel de la vie de la communauté.

La conscription est empreint d’un rituel profane spécifiquement masculin, s’inscrivant dans un rite de passage marquant le moment où un jeune homme passe de l’enfance à l’âge adulte. En effet, un homme ne pouvait ni se marier ni commencer sa vie professionnelle avant d’avoir franchi cette étape décisive de sa vie d’homme.

Avant la cérémonie publique, l’année de leur vingt ans, les jeunes gens forment la classe des conscrits et se transforment en un véritable comité des fêtes de la commune. Ils sont durant toute une année les organisateurs des fêtes dans leur village. À ces occasions, ils défilent, agitant leur drapeau inscrit du nom de leur classe, puis collectent de la nourriture, de l’argent, de la boisson qu’ils consommeront lors de banquets abondamment arrosés d’alcool.

Source : openedition.org

Et après la guerre 1870-1871 où l'Alsace fut annexée par l'Allemagne ?

Même si au début de l’annexion, cette tradition marque le pas dans ces fêtes de conscriptions, celles-ci vont rapidement reprendre, teintées d’une forte identité régionale et d’un esprit frondeur face au traumatisme de l’attachement forcé à l’Empire allemand.

A Blodelsheim cette tradition fut de tout temps très vivace, au XIXe et XXe siècle on trouve trace de cette tradition à travers de nombreuses photos de classes. La première dans les archives de Émile Decker est celle de la classe 1902-1922.

Voici les photos issues des archives d'Émile Decker † qu'il a pour la plupart légendées, ce sont en même temps des témoignages qui nous montrent la conscription qui eut lieu à Ensisheim entre les deux guerres mondiales.

Ce sont donc des photos des classes 1902 à 1938. Probablement que des photos de classes manquantes de cette période d'entre les deux guerres mondiales existent, mais celles proposées donnent un vrai aperçu des conscrits de ce temps.

Les garçons des classes des années 1920 furent, eux pour une bonne partie, enrôlés de force, dans l'armée allemande à partir de 1942 et eurent bien d'autres soucis que de faire la fête !

Cette tradition s'est perpétuée de génération en génération à Blodelsheim, en 2018 et 2019 des jeunes nés au début des années 2000 fêtèrent leur conscription à leur façon au "Dorffascht" ou à la fête de la Moisson, même si cela fait belle lurette que la dite conscription n'existe plus !

Pour ceux qui aimeraient en savoir plus sur cette tradition séculaire en Alsace et à Blodelsheim en particulier, voici ci-dessous, un lien  vers le site : "openedition.org".

 

https://journals.openedition.org/alsace/2381

Mis en forme par Patrick Decker, Blodelsheim, avril 2021.