top of page

Généalogie des patronymes de T à Z

Les familles THIERRY à Blodelsheim depuis 1773

Les familles THIERRY

 

Historique de la  famille THIERRY selon un texte rédigé par Emile Decker

 

 

Le patronyme THIERRY s’implante à Blodelsheim dans les années 1770 où il a pris racine dans ce village de la plaine de la Hardt Rhénane. En 2016 il est toujours bien implanté dans cette localité, mais dans un avenir pas trop lointain il a tendance de disparaitre faute de succession. 

 

Depuis ce temps-là les << THIERRY >> font parti du paysage locale, mais on les découvre également dans toute notre région et au-delà.

 

  << THIERRY >>  serait un patronyme originaire du Nord de la France, il faudrait se rappeler de la ville de « Château THIERRY »

 

Suite à de longues recherches nous avons découvert l’origine de cet André THIERRY qui avait fait mariage à Blodelsheim. Aider par une connaissance, grande généalogiste de Masevaux, suite à des recherches elle a découvert ce André THIERRY originaire de Belfort où il devait résidé, fils d’un Blaise THIERRY et son épouse Ludowika UETTWILLER bourgeois et horticulteur à Belfort.

 

André THIERRY serait né le 15 octobre 1750 à Belfort et serait décédé le 2 mars 1817 à Blodelsheim. (voir registre des sépultures de Blodelsheim).

 

 Il fait deux mariages d’après des recherches qui nous font découvrir qu’il avait fait un 1er mariage avec Catherine BOOG fille de Hans Georg BOOG bourgeois de Blodelsheim. On ne connait pas la date de ce 1er mariage, mais il existe un contrat de mariage daté du 6 juillet 1773 classé aux ADHR de Colmar en 4 E Landser côte 467 dont nous avons fait une copie en résumé.

Il est noté que les futurs mariés promettent de se marier avec le très saint sacrement du mariage et avec la bénédiction du prêtre. Le marié promet à sa future épouse un dot de mariage (Morgengaab) de 300 livres tournois. ( un dot appréciable… !)

 

Une petite note figurant dans le contrat de mariage qui nous transmet une information importante qui dit :

Je soussigné, De SALOMON, major dans les Hussards, certifie que la nommée Catrine POQUE « Catherine BOOG » a travaillé chez moi comme journalière depuis sept ans. Pendant ce temps elle a épargnée entre 5 à 600 livres qu’elle a placée.

 

Fait à Blodelsheim le 20-5-1773

Signé : De SALAMON – Major des Hussards 

 

 

D’après des recherches de ce 1er mariage d’André THIERRY sont nés 4 enfants qui sont probablement décédés en bas âge.

 

Cette Catherine BOOG est décédée le 21 mai 1782 à Blodelsheim. André THIERRY, veuf, fait un 2ème mariage le 14 octobre 1782 avec Anne Marie HERR âgée de 22 ans fille de Jean HERR et Madeleine GROTZINGER de Blodelsheim. De cette 2ème union sont issus 8 enfants dont un garçon, Philippus s’est marié avec une Marie Anne BIECHELIN originaire de Balgau.

 

On découvre également un Simon THIERRY fils de Blasy et Ludowika UETTWILLER qui est décédé à Blodelsheim âgé de 80 ans, il serait donc né en 1756 voir Belfort, probablement frère de André vu le nom des parents.

Ce Simon THIERRY c’est marié avec une Marie Barbe DECKERT fille de Blaise et Barbe RUDOLFF. Ce couple donna naissance à deux enfants.

Une Anne Barbe THIERRY née le 18-8-1783 à Blodelsheim fait mariage le 11 novembre 1812 avec Antoine FIMBEL.

 

Un 2ème garçon, Jean Jacques THIERRY né le 3-7-1786 à Blodelsheim fait 2 mariages, le premier eu lieu le 7 octobre 1812 à Hartmannswiller avec Marguerite WÜHRLIN qui est décédée le 1-6-1822 âgée de 35 ans à Blodelsheim. Ce couple donna naissance à 7 enfants, dont 2 arrivés à l’âge adulte se sont mariés.

 

2ème mariage de Jean Jacques THIERRY, le 25-11-1823 à Blodelsheim avec Madeleine WERNER de Blodelsheim, fille de Joseph WERNER et Thérèse JECKER, cette 2ème union  donna naissance à 8 enfants dont 3 arrivés à l’âge adulte se sont mariés.

Les familles THUET à Blodelsheim depuis la fin du XVIIIe siècle

Les familles THUET se sont implantées à Rumersheim-le-Haut, Blodelsheim, Bantzenheim, Ottmarsheim, Meyenheim et bien d'autres lieux encore après la destruction de Hammerstatt des suites d'un incendie accidentel en 1796.

Familles THUET de BLODELSHEIM

 

Les ascendants communs furent Hartmann THUET (1666-1748) originaire de Suisse* et sa seconde épouse Anne Marie, née Lehmann (1677-1752) originaire de Bantzenheim.

Hartmann Thuet qui s’implanta à Hammerstatt en 1692

 

*Hartmann THUET originaire de Suisse. Tous les sites de généalogies sur le Web évoquent Pfaffnau, ce qui semble, jusqu’à preuve du contraire, erroné ! 

 

Extrait et résumé de la biographie de la famille « THUET » de Hammerstatt et de Rumersheim-le-Haut.

 

C'est en 1692, qu'un dénommé Hartmann THUET, émigrant Suisse, natif de la région Bernoise, s'est présenté au grand domaine de Hammerstatt, village alsacien situé entre Blodelsheim et Rumersheim. 

 

Il était célibataire et âgé de 26 ans. Il est né en Suisse en 1666, et il est décédé en 1748 âgé de 82 ans.

Dans le même temps de son arrivée, le 25 août 1692, il reçut le saint sacrement de la confirmation, il faut admettre qu'il fut catholique. Il trouva du travail en ce domaine.

 

Le village ou hameau de Hammerstatt, furent détruits par des conflits successifs et champs de batailles situés entre Blodelsheim et Rumersheim-le-Haut, son ban comprenait environ 280 hectares qui ont été englobés au territoire de Rumersheim après la Révolution française. Pendant des décennies, les propriétés appartenaient au Collège des Jésuites d’Ensisheim, et à partir 1764 au Collège de Colmar. La dernière ferme a été détruite en 1796 des suites d’un incendie provoqué par un feu d’une soldatesque imprudente occasionnant un départ de feu fatal aux dernières habitations du lieu qui disparurent ainsi.

 

Pour plus de précision sur Hammerstatt, voir le thème dédié à HAMMERSTATT sur ce site.

Egalement consultable : l’historique << Geschichte und Genealogie des « THUET » de Rumersheim par Alphonse THUET curé de Bettendorf 1912.

Le long du Rhin de nombreuses  familles « THUET »  possèdent l’arbre généalogique « THUET » dessiné par l’abbé BEHRA – 1912.

Jean-Paul THUET de Flaxlanden a traduit cet ouvrage en français.

 

Revenons à Hartmann THUET. Le 29 juin 1699 Hartmann THUET, émigrant suisse, s’est marié avec Anne Marie HELL native de Hammerstatt, fille de Peter et A.M. GLASSER, six enfants sont nés de cette union. Anne Marie HELL est décédée le 24 mars 1713.

Hartmann fils, dont on ne connait pas la date de naissance s’est marié en 1736 avec Françoise MEYER. Ils eurent 5 enfants :

Anne Marie née le 9-août 1700

Catherine née le 10-3-1705 est décédée en bas âge.

Jean Pierre né le 16-8-1706 s’est marié en 1727 avec Catherine ONIMUS de Bantzenheim.

Catherine née le 9-2-1709 est décédée le 27-2-1709

Marie Madeleine est né le 17-21710, est décédée16-2-1712. 

 

Hartmann THUET contracta un deuxième mariage le 4-02-1717 avec Anne Marie LEHMANN de Bantzenheim. Trois garçons sont issus de ce mariage.

 

Bartolomé qui décède en bas âge le 2-3-1718

Johannes (Jean) THUET (dit le Vieux) né le 13-06-1720 se maria le 15-11-1745 à Hammerstatt avec Maria AnnaLANG fille de Pierre LANG de Hammerstatt, Mari Anna LANG est décédée en 1786,  Jean est décédé en 1786 âgé de 68 ans. 

 

7 enfants sont nés de ce couple.

 

Joseph THUET dont la date de naissance est inconnue, fait 2 mariages. 

1er mariage le 26-05-1755 avec Anna Marie RICHARD veuve de Joseph GROTZINGER. Anna Maria RICHARD est décédée en 1763.

2ème mariage avec Madeleine LEIBY qui est décédée en 1785 et Joseph son époux décède en 1787. 

Ce Joseph THUET appelé « THUET le vert » « Grüner THUET » vu qu’il habitait dans les îles rhénanes.

 

Concernant l’histoire de la famille THUET il nous parait important de décrire ce que l’ouvrage historique de la famille THUET nous transmet qu’il y a un contrat de mariage daté du 6-11-1745 de Johannes (Jean) et Anna Maria LANG. 

 

Johannes est décédé en 1786 à Rumersheim-le-Haut. D’après l’inventaire et partage après décès on découvre sa propriété qui comprend deux grandes fermes, l’une dans le village de Rumersheim qui comprenait une grande demeure, cour, écurie, étable, grange, jardin potager et un jardin engazonné, en plus d’une ferme à Hammerstatt où il est locataire.

 

Pour ces deux propriétés il est intéressant de noter quelques détails qui font partis de l’héritage : à savoir entre autres 8 chevaux, 27 vaches, 33 porcs, 84 moutons, une forge équipée, 8 fusils de chasse, de nombreux terrains de culture etc… ! En victuaille sont énumérés : 100 kg de lard, 42 livres de beurre, 42 livres de saindoux, 50 kg de sel, environ 15 kg de miel etc.

 

L’auteur de l’historique parle surtout de Franz Elogius (Gilles) fils de Johannes né en 1758 marié en 1783 avec Elisabeth REITHINGER originaire de Bantzenheim. Il était maire de Rumersheim au cours des années de la révolution française. Vu qu’il a cherché à défendre la religion catholique et les intérêts généraux, il est considéré comme adversaire de la Révolution. Sa mort prématurée l’a peut-être sauvé de plus grave ! Franz Elogius THUET es décédé le20-3-1796 âgé de 38 ans.

 

Autre fait à mentionné : l’auteur de l’ouvrage parle aussi de Christoph BICHELIN, instituteur, marié avec Maria Anna THUET fille de Johannes et Maria Anna LANG. Ce BICHELIN instituteur à Eschenzwiller est muté en 1795 à Blodelsheim avec sa famille où il est engagé comme instituteur. Il est décédé en 1826 à Blodelsheim. Plusieurs de ses enfants se sont mariés en notre commune.

 

La branche des << THUET >> de Blodelsheim, comme ceux de Rumersheim, Ottmarsheim et Meyenheim sont descendants de Johannes THUET (le Jeune) né en 1746 à Hammerstatt qui lui est fils de Johannes THUET (le Vieux) né le 13-06-1720 marié le 15-11-1745 avec Marie Anna LANG fille de Peter LANG de Hammerstatt. Marie Anna LANG est décédée en 1786.

 

Johannes (Jean) THUET (le Jeune) né le 24-10-1746, fils de Jean et Maria Anna LANG, né le 24-10-1746 fait un 1ermariage  avec Françoise HOFFMANN (1ère épouse), après le décès de Françoise HOFFMANN,  Johannes THUET (le Vieux), fait un 2ème mariage le 23-01-1769 à Rumersheim avec Marie Madeleine RUDOLF née le 20-7-1748 à Blodelsheim fille de Joseph RUDOLF de Baldersheim et de Anne Marie RENNER de Blodelsheim.

 

 Johannes (Jean) THUET (le Jeune) est l’ancêtre des familles << THUET >> de Blodelsheim.

 

D’après les relevés dans le cahier SAIREPA N ° 45 de Blodelsheim, copie des registres paroissiaux de Blodelsheim Johannes THUET s’est marié le 4-09-1769 à Blodelsheim.

 

9 enfants sont nés de cette 2ème union de Johannes THUET et Maria Magdalena RUDOLFF.

La même fratrie THUET de la rue des Tuiles à Blodelsheim en 1966.

Les "André THUET" se perpétuent de génération en génération aujourd'hui encore du côté d'Aspach-le-Haut et alentours.

Les familles TROLLER à Blodelsheim depuis 1900

Albert Troller (1911-1971) fut à la fin des années 1930 d'abord soldat français puis devint Malgré-Nous en 1942. Miraculé d'une explosion de train, il démina une rue de Blodelsheim en février 1945. Ce fut un héros, découvrez son histoire dans le thème "1939-45 combats de la Libération" sur ce site.

Le patronyme VONARB à Blodelsheim

Le patronyme WALTISPERGER à Blodelsheim est l'un des plus anciens connu dans la Hardt

Avant 1600 ce patronyme est relevé à Büttikon et Rothenfluh dans l'Argovie au sud de Bâle

Ascendance de Pierre Waltisperger seul.

Le patronyme WANNER à Blodelsheim depuis la fin du XVIIIe siècle jusqu'en 1932, soit 150 ans ~

Ci-dessus Bernard Wanner, né en 1797, fut marié deux fois, il eut 13 enfants, dont 4 fils de prénom Bernard, tous décédés très jeunes semble-t-il.

Le patronyme WASSMER à Blodelsheim de 1826 à 1972

Le patronyme WEISS à Blodelsheim

Le patronyme WEIDNER à Blodelsheim de 1880 à 1922

Cette famille habita à l'emplacement du Square St Blaise à côté de l'église.

Les familles WERNER à Blodelsheim depuis 1699

Joseph Werner fut un brillant forgeron et entrepreneur de son temps,
il forgea la croix sommitale du clocher de l'église en 1948.

Albert et René furent demi-frères.

Le patronyme WIESLER apparait à  la fin du XIXe siècle à Blodelsheim

Les WIESLER sont originaires d'Eschbach en Pays de Bade.

Les familles WINCKLER à Blodelsheim de 1809 à 1979

Emile Winckler Invalide de la Grande Guerre

Pour en savoir plus sur le père Pius Winckler voir le thème :

Paroisse : religieux de Blodelsheim.

Les familles WITZ à Blodelsheim depuis 1762 ~

Tableau de mariage qui fut offert
aux mariés au début du XXe siècle.
Les initiales des mariés et la date du mariage sont incrustées dans le tableau.

Ce couple est-il vraiment Witz Etienne et Thérèse, née Forster ?
Ce pourrait aussi être Charrue Ignace et Emilie, née Esslinger ? 

Albert Witz (père) reviendra détruit de la Grande Guerre, où il fut gazé. Il décéda en 1932.

Broderie de qualité conservée par la famille...

Stéphanie et Albert Witz (fils) vécurent au Château de Sully (Saône-et-Loire) durant 30 ans où ils furent intendants. Lors de la Deuxième Guerre mondiale, ce furent des résistants faisant partie du Groupe "Alliance", ce furent des héros anonymes.

Le patronyme WURFFEL à Blodelsheim

bottom of page