Le presbytère date de 1770-72

Le puits qui se trouve aujourd'hui dans l'Espace Philippi entre la cour du presbytère et le cimetière Saint-Blaise, fut à l'origine dans la cours du presbytère. Émile Decker fiche une fiche d'identification en 1984. Le portique est daté de 1748 et l'embase de 1790. Ce sont donc deux pièces de récupération.

Ci-contre, une facture datée de 1743 pour la réalisation du puits pour le presbytère

est intéressante car un plan joint nous permet de ce faire une idée du presbytère d'avant 1770, des annexes, de l'écurie et de la grange... et de l'emplacement primitif du puits, qui orne aujourd'hui l'Espace Philippi.

A noter que les 3/4 du coût du puits  furent payés par l'abbaye d'Ottmarsheim et le 1/4 restant, par la paroisse de Blodelsheim.

Ci-contre une photo de 1943 des communiants et communiantes de la classe 1929 qui viennent d'entrer au cimetière Saint-Blaise. En arrière-plan le presbytère et sa grange attenante et la cour arborée. Pendant près de deux siècles ce fut ainsi que les villageois virent le presbytère et ses dépendances. Autour des années 1970 la grange et les annexes seront démolis. Le grand jardin côté est, fut cédé à la commune.

Un portail et un portillon clôturèrent l'entrée de la cour du presbytère.

De nombreux desservants occupèrent ce bâtiment cossu pour l'époque et qui subit des aménagements et modernisations. Dans les années 1990 le rez-de-chaussée fut réaménagé pour deux salles de réunion, un bureau, une petite cuisine, des toilettes. L'étage restant un espace d'habitation.

Photo de communiants de la classe 1951. Cette photo date donc de 1965. La cour et et la façade du presbytère furent dans un triste état à l'époque.

Pour des photos de l'intérieur du presbytère voir le thème : "Les desservants" sur ce site.

Aujourd'hui ce bâtiment à belle allure... mais est inoccupé. Son avenir est incertain !

L'archevêché de Strasbourg et le desservant de la communauté de paroisses Saint-Éloi de la Hardt ont droit de regard sur l'utilisation de ce presbytère.

Que deviendra ce bâtiment à l'avenir ?

Mis en forme par Patrick Decker, Blodelsheim, avril 2021.