De nombreuses vocations religieuses de garçons et filles de Blodelsheim jadis...

Voici des extraits de l'ouvrage proposé par le Crédit Mutuel en 1996 : "Blodelsheim entre Rhin et forêt" dans lequel Émile Decker cite tous les religieux natifs du village.

Émile Decker a dans ses archives des biographies de certains de ces religieux.

Père Jean, père capucin, né François Xavier Stahl (1910-1968).

Père Julien, père capucin, né Charles Sauter (1916-1998).

Père Marcellin, père capucin, né Léon Thuet (1917-1987).

Père Pius, père capucin, né Charles Winckler (1920-2014).

Père du Saint-Esprit des Missions de Blotzheim, né Antoine Béringer (1922-1983).

Sur cette photo de 1948 (?) ci-contre, Père Antoine Béringer est entouré de deux religieuses. A gauche, probablement une cousine (?) qui fut une sœur de Saint-Joseph de Cluny et à droite Soeur Céfronie, Joséphine Rothenfluch, sœur de la Charité (elle quittera l'Ordre quelques années plus tard).

Curé Albert Winckler (1857-1932)

Soeur Aurélie. Congrégation de la Doctrine chrétienne de Nancy, née Yvonne Stoffel (1924-1994).

Sœur Véronique, née Anna Béringer (1923-1991). Congrégation apostolique des sœurs de Saint-joseph de Cluny vouée aux soins et accompagnement des malades et personnes âgées.

Petite biographie sur Sœur Véronique née Anna Béringer, elle fut la sœur jumelle de Joseph Béringer (peintre).

 

 

Elle était longtemps Chef de Service Infirmière dans un hôpital à Alençon, puis dans un hôpital psychiatrique à Darnétal près de Rouen, puis elle fut mutée dans une maison de retraite à Granville ou elle soigna les sœurs retraitées. C'est dans cet hôpital qu'elle tomba malade et 3 mois plus tard elle décéda. Elle fut inhumée dans le grand caveau des sœurs à Beauvais.

Tous les ans, en été, pendant seulement 3 semaines, elle revenait à Blodelsheim pour rejoindre sa famille.

 

Témoignage de Nicole Sitterlé dont Sœur Véronique fut la tante.

Sœur Marie-Pierre, née Berthe Stoffel (1906-1994). Congrégation apostolique des sœurs de la Providence de Portieux, vouée à l'aide des jeunes, des orphelins, des malades en terres de missions.

Le parcours religieux de Sœur Marie-Pierre

 

- Entrée au Couvent : 9 mars 1922

- Prise d’Habit   :        15 sept. 1922 et 15 sept. 1923

- Date de la profession : 15 septembre 1929

 

Les communautés où elle fut affectée :

 

- 1923             Rome – Italie

- 1929             second noviciat

- 2 octobre 1929     départ (Portieux) pour Cochinchine            

- 31 octobre 1929   Arrivée à Cu lao Gieng  - Cochinchine Vietnam aujourd’hui)

- 1930             Soc Trang    

- 1931             Cu lao Gieng

- 1939             Long Xuyen

- 1945             Phnom-Penh - Cambodge

- 1948             Soc Trang puis Saigon

- 1975 (?)         retour en France.

† 11 octobre 1994 : décédée à Portieux - France.

Sa tombe se trouve au cimetière du couvent de Portieux.

Source dont la photo de sa tombe : Sœur Marie Dominique, Portieux.

Congrégation apostolique de la Divine Providence de Ribeauvillé vouée à l'enseignement.

Soeur Virgile, née Catherine Thierry (1820-1861).

Soeur Viola, née Julienne Stahl (1825-1900).

Soeur Éditha, née Josepha Meyer (1880-1942).

Soeur Céfronie, née Marie Rothenfluch (1895-1944).

Renseignements complémentaires sur Soeur Céfronie

Son père : Rothenfluch Martin est décédé le 27.01.1925

sa mère Thérèse Stahl est décédée le 04.10.1928

Sr Céfronie avait 4 frères et 2 soeurs.

De 1936 à 1944 elle fut au couvent de Ribeauvillé, à l'infirmerie.

Elle a été très souffrante.

Le 31.01.1944 : elle reçu la visite de son frère  Sébastien et elle est décédée en sa présence, ou peu peu après ?

Elle a été inhumée au cimetière du couvent le 03.02.1944.

Soeur Anicet, née Marie Joséphine Charrue (1872-1925).

En 2021 un mémoire lui a été consacré, le voici ci-dessous...

Congrégation apostolique des sœurs de Charité de Saint Vincent de Paul, dites les sœurs de la Toussaint de Strasbourg. Congrégation vouée à l'accompagnement des malades et personnes âgées dans les dispensaires, maisons de charité et hôpitaux naissants au XIXe siècle.

Cinq filles de Blodelsheim firent partie de cette congrégation.

Sœur Honorine, née Caroline Reithinger (1832-1863).

Sœur Honorine fut une religieuse influente à Masevaux, Kaysersberg et Colmar

 

Caroline Reithinger fut le 8ème enfant d’une fratrie de neuf dont les parents furent François Joseph Reithinger, maire de Blodelsheim et Catherine Jecker qui se marièrent le 23 décembre 1819. Caroline est née le 25 mai 1832. Elle entra au couvent en 1852 et devint Sœur Honorine. Elle fit sa profession en 1854. Elle oeuvra à l’hôpital de Masevaux puis à celui de Kaysersberg où elle fut supérieure de la communauté ; puis elle fut affectée à l’hôpital de Colmar (sans doute à l’hôpital central de la Ville de Colmar de l’époque). Elle décéda très jeune, à l’âge de 31 ans seulement, le 2 septembre 1863 et fut inhumée au cimetière de Colmar.

Soeur Bertrande, née Thérèse Eichenberger (1834-1898).

Soeur Léodegeria, née Roses Stahl (1834-1904).

Soeur Marie-Charles, née Jeanne Stahl (1864-1937).

Pour en savoir plus sur ces trois sœurs ci-haut, voire au début de ce thème.

Sœur Marie-Léger, née Marie-Anne Stahl (1903-1968).

Elle œuvra aux dispensaires du Bonhomme puis de Ribeauvillé où elle décéda. Elle fut inhumée dans la tombe familiale de Blodelsheim la même année que son frère, le père Jean. (renseignements de Annette Renner, née Stahl).

Les soeurs Léodegeria, Marie-Charles et Marie-Léger sont issues de la même lignée Stahl de Blodelsheim, de trois générations successives.

Schéma partiel de la généalogie Stahl complété, réalisé par Émile Decker qui permet de situer ces religieuses et religieux à travers les générations, mais aussi deux maires Stahl.

Une photo aussi de trois des quatre sœurs de sang, nées Valentin, dont les parents habitèrent Blodelsheim, une dalle en marbre in memorium Valentin rappellent cette famille Valentin en l'église de Blodelsheim, famille qui fut bienfaitrice en ce village. La famille s'est éteinte à Blodelsheim en 1913.

Trois filles furent religieuses au sein de la Congrégation de Notre-Dame de Sion et occupèrent toutes des fonctions importantes.
La quatrième fut religieuse au sein de la Congrégation de la Divine Providence de Ribeauvillé, son prénom en religion fut :
Sœur Aurélie. Elle fut donc une sœur enseignante comme ses trois sœurs de sang.

Un grand merci à Madame Rigaud archiviste de la congrégation de Notre-Dame de Sion à Paris.
Un grand merci aussi à Sœur Aline archiviste de la Congrégation de la Divine Providence de Ribeauvillé.

Pour en savoir plus, sur les quatre filles Valentin et la famille Valentin dans son ensemble qui fut à Blodelsheim de 1836 à 1913 se reporter au thème : "Familles illustres de jadis" sur ce site.

Thème renseigné selon les documents des archives d'Émile Decker enrichi de photos et témoignages recueilli à Blodelsheim et l'aide des archivistes de diverses congrégations religieuses.

Août 2021