Les sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé enseignèrent dans l'école des filles de 1830 à 1940

Dans les archives de la congrégation à Ribeauvillé se trouve une rare chronique que tinrent les religieuses à Blodelsheim. Cette chronique est d'une richesse inestimable sur les conditions de travail des sœurs enseignantes et des péripéties qu'elles rencontrèrent à Blodelsheim.

Un grand merci à Sœur Aline Beyer, sœur archiviste qui nous a transmis une copie de cette chronique.

Voici ci-dessous la liste des soeurs enseignantes qui furent à Blodelsheim, mais aussi les soeurs natives de Blodelsheim qui enseignèrent en d'autres lieux.
 

Photos de religieuses qui furent à Blodelsheim

Et voici cette chronique...

"L'ancienne école se trouvait non loin de l'église" est-il écrit dans cette chronique, ce fut donc à la "Wàcht" qu'enseignèrent et habitèrent les premières religieuses de la Divine Providence.

Soeur Céfronie († 1891) et Soeur Eugénie († 1906) décédèrent à Blodelsheim, elles furent inhumées à quelques mètres au nord de la croix des missions, leur tombe ne fut pas conservée.

Fait cocasse : Sœur Léontine, sœur garde -malade... tombe dans la fosse du cabinet ! Cela traduit la précarité de l'époque, mais surtout les liens entre les religieuses enseignantes et garde-malades.

15 juillet 1944 : un courrier venu de Ribeauvillé annonce le décès Soeur Sylvie...

Après la Deuxième guerre mondiale la municipalité de Blodelsheim sollicita la congrégation de la Divine Providence de Ribeauvillé pour avoir de nouvelles soeurs-enseignantes, par manque d'effectif la congrégation ne put donner suite au désidérata de la commune de Blodelsheim.

A Rumersheim-le Haut et à Fessenheim les soeurs-enseignantes enseignèrent encore bien longtemps... à Fessenheim jusqu'au début des années 1980.

Ce thème a pu être enrichi grâce à la sollicitude de Sœur Aline Beyer, sœur archiviste de la congrégation de la Divine Providence de Ribeauvillé.
Un grand merci à elle.

Patrick Decker, Blodelsheim, septembre 2021.