Du 7 août 1940 au 7 février 1945 les durent années d'occupation à Blodelsheim !

Du 1er septembre 1939 au 17 septembre 1940 les Blodelsheimois furent éxilés à Gimont ou dans des familles d'accueil proches des Vosges. 

Que se passa-t-il à Blodelsheim durant tout ce temps ? Dans le plan d'évacuation fut prévu une commission de sauvegarde qui veilla sur le village.
 
Voir le thème dédié aux années 1936 à 1939.

Le 17 septembre 1940 les habitants revinrent au village. Mais dès le 7 août l'envahisseur nazi annexa de fait l'Alsace et la Moselle et dicta sa loi désormais, l'annexion fut actée le 18 octobre 1940.

Au mois de juin 1940 la Ligne Maginot tomba en 7 jours, Voici comment le résuma le journal historique de L'ALSACE en 1978.
 

A partir de l'été 1940 ce fut l'Annexion de force par les nazis. Voici, ci-dessous comment ce temps fut résumé dans l'ouvrage proposé par le Crédit Mutuel en 1996 : "Blodelsheim entre Rhin et forêt" et enrichi à l'aide de photos des archives d'Émile Decker.

L'annexant imposa la langue allemande et tout ce qui avait attrait à la France fut prohibé, les noms à consonance française germanisés !

L'effort demandé par les nazis fut total, en 1943, trois des quatre cloches de l'église furent réquisitionnées !

De septembre 1940 à août 1942, la vie des villageois, tout en devant s'adapter à l'administration allemande sans concession, allait suivre son cours, les plus jeunes continuèrent à jouer au village ou sur un terrain communal, les plus grands allèrent aux restaurants où ils aimèrent se retrouver... restaurants qui furent obligés de changer d'enseigne en les écrivant en allemand !

Mais en août 1942 le sinistre Gauleiter nazi Wagner imposa l'incorporation de force. La mise au pas fut rude, les "fortes têtes" furent envoyées au camp de Schirmeck, voici une photo de garçons qui revinrent de ce camp !

Voici comment est relatée la suite de ces années de guerre dans l'ouvrage mentionné. Les noms des garçons dans la tourmente, cités !

Les garçons essayèrent de faire preuve d'un peu de gaité encore, mais le départ des Malgré-Nous eut un goût amer et la tristesse et l'inquiétude gagnèrent la population...

C'est ainsi que l'ouvrage : "Blodelsheim entre Rhin et forêt" dont Emile Decker fut un contributeur, retrace ces années de la seconde guerre mondiale dont les années d'annexion de fait.

Pour en savoir plus sur :

- 1936-1939 : les années d'avant-guerre et la Drôle de guerre
- l'Exode à Gimont
- les Malgré-Nous : témoignages
- les victimes militaires et civiles
- les combats de la Libération
- le colonel Dewatre, libérateur et victime le 8 février 1945
- la fête de la Libération le 2 septembre 1945
 
consultez ces thèmes sur ce site.

Mis en forme en avril et complété en novembre 2021.