1939-1940 : l'Exode à Gimont

Cliquer sur la note ci-contre pour le son.

Petite vidéo qui rend compte du désarroi des populations évacuées en 1939 dont celles le long de la frontière en Alsace-Moselle.

Cette photo parue dans le journal "Le Nouveau Rhin Français" en 1939. Soeur Victoire de la "Maison de l'hôpital" de Blodelsheim accompagna quelques Blodelsheimois avec Madame Judas et ses enfants, dont Pierre à peine âgé de quelques semaines. Ce groupe rejoignit les habitants de Blodelsheim qui furent déjà à Gimont depuis début septembre 1939.

Voici des témoignages de cette évacuation, ces témoignages se trouvent aussi dans le thème : " Avant puis Drôle de guerre".
 
Voici celui de Irma Godmé, née Witz...

Témoignage de Émile Decker...

Témoignage de Paul Peter...

En 2021, suite à notre demande, Robert Fimbel évoqua son vécu de guerre de 1942 à 1945 de sa convocation pour la mise au pas, son séjour à Schirmeck, le RAD puis incorporation de force dans la Wehrmacht, il fut un des Malgré-Nous de Blodelsheim.
Son témoignage de 2021 est à consulter dans le thème : "1939-45 : les Malgré-Nous" sur ce site.

Ce fut le temps de la France éclatée...

Les Blodelsheimois furent envoyés dans la zone dite : "Zone libre" ... il en fut ainsi pour Sébastien Rothenfluch ou Charles Peter qui, une fois à Gimont, prêtèrent main forte aux agriculteurs locaux de septembre 1939 à septembre 1940 ou comme Robert Fimbel, aida aux vendanges ou fut affecté dans une usine à Toulouse.

Nous arrivions dans le Gers avec notre seul dialecte, les Gimontois furent déconcertés, ils nous regardèrent bizarrement, ils nous appelèrent les "Ya-Ya" !

L'occupant nazi avait envahi la France au nord de la ligne de démarcation les réfugiés revenus du sud-ouest furent atterrés quand ils revinrent à Blodelsheim le 17 septembre 1940 !

Un rapport de 1951 résume les années 1940-1945 sous l'occupant allemand !

Voilà résumé pour Blodelsheim, ces pages des années d'évacuation 1939-1940 à Gimont puis le retour sous les années d'occupation entre 1940 et 1945.

Des liens fraternels furent gardés entre Gimont et Blodelsheim bien des années après la Deuxième Guerre mondiale. Ainsi en 1961 une rue de Gimont, la rue Valentin, la rue du Général de Gaulle et le monuments aux morts furent inaugurés à Blodelsheim en présence d'une délégation Gimontoise.
En 1966 une délégation Blodelsheimoise fut à Gimont.
En 1982 un charte d'amitié entre Gimont, Blodelsheim et Louvigny fut officiellement signée à Gimont.
Elle fut confirmée en 1983 à Blodelsheim.

Mis en forme par Patrick Decker, Blodelsheim, mars 2021

Échanges qui se poursuivirent, entre autres, en 2009 et 2012, sans oublier les visites privées qui eurent lieu régulièrement.

Ce ne sont là que quelques photos parmi tant d'autres des archives d'Émile Decker,
feu historien local de Blodelsheim.
Bien d'autres personnes de Blodelsheim et Gimont possèdent des photos de ces échanges qui eurent lieu au fil des décennies.

Thème traité selon les archives d'Émile Decker.

Patrick Decker, Blodelsheim, mai 2021.